Porteur
Serena Ferrari
Session
Co-porteur(s)
Titre
Synergie entre restauration écologique et filières productives en zone sahélienne : vers une modélisation informatique pour accompagner l’accélérateur de la Grande Muraille Verte
Résumé
L’accélérateur de l’Initiative Grande Muraille Verte (GMV), mis en place suite au One Planet Summit de 2021, veut promouvoir une nouvelle forme de « réhabilitation » des environnements sahéliens en lien avec des filières productives (agriculture, élevage, sylviculture, etc.) répondant aux principes d’inclusion et de participation des populations locales. L’ambition de ce projet est de co-concevoir un model conceptuel du système sylvopastoral ayant pour but de quantifier des scenarii autour des synergies entre la restauration écologique et les filières locales, et d’enclencher ainsi un processus de dialogue et réflexion multi-acteur. Le modèle conceptuel servira de base pour développer, dans un deuxième temps, un simulateur informatique, dont l'objectif sera de croiser de nombreuses données techniques, écologiques, sociales et économiques. Le processus de co-construction permettra de catalyser les connaissances des différents acteurs investis sur la première génération de la GMV (OHMi Téssékéré) et les chercheurs impliqués dans l’étude des territoires pastoraux au Sahel (dP Pôle Pastoralisme Zones Sèches - PPZS), ce qui permettra de rassembler les connaissances actuelles sur le sujet de la restauration écologique en lien avec les filières productives au Sahel. De ce fait, le projet fournira à l’accélérateur de la GMV des bases méthodologiques robustes pour l’inclusion des acteurs dans la définition d’activités de restauration écologique.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • OHMI Téssékéré
Disciplines
Écologie, Économie, Géographie, Pastoralisme, Sociologie
Image

Porteur

Serena
Ferrari
Serena Ferrari est chercheuse au Cirad à l’UMR SELMET en poste à l’ISRA de Saint-Louis depuis 2021. Economiste spécialisée dans les filières pastorales, elle a notamment travaillé pour le Pastoralist Knowledge Hub de la FAO sur différents projets portant sur la promotion des organisations de producteurs et du pastoralisme auprès des instances internationales. Elle est spécialiste des filières d’élevage (lait et viande) mais s’intéresse aussi aux filières de diversifications des communautés pastorales.

Participants

Serena
Ferrari
Serena Ferrari est chercheuse au Cirad à l’UMR SELMET en poste à l’ISRA de Saint-Louis depuis 2021. Economiste spécialisée dans les filières pastorales, elle a notamment travaillé pour le Pastoralist Knowledge Hub de la FAO sur différents projets portant sur la promotion des organisations de producteurs et du pastoralisme auprès des instances internationales. Elle est spécialiste des filières d’élevage (lait et viande) mais s’intéresse aussi aux filières de diversifications des communautés pastorales.
Jean-Daniel
Cesaro
Jean-Daniel CESARO est chercheur au Cirad depuis 2016 dans l’UMR SELMET Géographe-cartographe, il travaille sur le métabolisme territorial des systèmes d’élevage et la gestion des flux inhérents à cette agroécologie. Il est actuellement basé à l’ISRA de Saint-Louis et réalise régulièrement des activités de terrain dans la zone sylvo-pastorale en lien avec le projet CASSECS dans la commune de Tessekre et l’ONG AVSF sur l’accompagnement des Unités pastorales.
Étienne
Delay
Etienne Delay est chercheur au Cirad depuis 2018 en poste à Dakar dans l’UMR SENS. Géographe-modélisateur, Ces principaux intérêts de recherche concernent les interactions socio-spatiales et les simulations à base d'agents avec un accent sur l'émergence de la coopération. Il a travaillé dans le projet ANR Future Sahel et réalise un modèle conceptuel des systèmes sylvopastoraux dans le cadre du projet CASSECS.
Simon
Taugourdeau
Simon Taugourdeau : est chercheur au Cirad depuis 2015 à l’UMR SELMET. Écologue des communautés végétales des pâturages, spécialiste de la biodiversité fonctionnelle, ses activités portent sur deux thématiques en lien avec l’écologie des pâturages en particulier en Afrique de l’Ouest en zone sèche (Sénégal, Burkina Faso et Tchad) : la dynamique des communautés des parcours sahéliens et l’évaluation des services écosystémiques des parcours sahéliens.