Porteur
Vanessa Py-Saragaglia
Session
2019
Co-porteur(s)
Sylvain Burri
Titre
TRANSYLVE : TRAjectoires et dyNamiqueS forestIères du Haut-Vicdessos à travers l’étude interdiscipLinaire des peuplements, de leur gestion et des prélèVEments de bois historiques
Résumé
Le projet TRANSYLVE s’inscrit dans la continuité du projet FODYNA qui portait sur les dynamiques spatiales forestières en lien avec les activités minières et métallurgiques. En s’appuyant sur une approche interdisciplinaire combinant l’écologie historique, l’archéologie, l’écologie forestière, la dendrochronologie et l’anthracologie, le projet TRANSYLVE propose de nouvelles orientations thématiques avec la prise en compte des autres prélèvements de bois historiques, en particulier de bois d’œuvre, la caractérisation des pratiques sylvicoles et la description dendroécologique des peuplements actuels. Cette dernière vise à mieux cerner l’impact des modalités de gestion passées sur la biodiversité, la structure et la dynamique des forêts actuelles. Deux zones d’étude ont été choisies : la forêt de la zone tampon de la réserve biologique dirigée de Bernadouze, pour laquelle nous disposons déjà d’un corpus de données paléoécologiques et archéologiques, et la réserve biologique intégrale du Bois du Far, dans la vallée d’Auzat. D’autre part, pour affiner la résolution chronologique des dynamiques diachroniques et pour mesurer précisément l’impact des prélèvements combustibles sur l’évolution des peuplements, le projet propose des développements méthodologiques : l’analyse dendrochonologique des charbons de bois archéologiques qui s’appuie sur la création de nouveaux référentiels à partir d’arbres vivants et fossiles (bâti), et l’analyse micromorphologique des replats de charbonnage pour préciser leurs différentes phases d’utilisation en lien avec l’exploitation des peuplements.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Haut-Vicdessos
Disciplines
Anthracologie, Archéobotanique, Archéologie, Dendrochronologie, Écologie, Histoire
Image

Porteur

Vanessa
Py-Saragaglia
Mon activité de recherche porte sur l’anthropisation de la haute montagne européenne pendant l’Holocène récent et ses relations avec l’exploitation, la gestion et la valorisation des ressources naturelles, en particulier minières et agrosylvopastorales. Dans cet objectif, je traque, j’explore et j’étudie les traces et les empreintes de ces activités passées, inscrites dans des milieux fragiles et difficiles pour l’homme et la végétation. Cette recherche repose sur des approches interdisciplinaires et des collaborations actives et concrètes avec des chercheurs issus des sciences humaines, de la nature et de l’environnement.
Sélection de références :
PY-SARAGAGLIA V., BURRI S., FOUÉDJEU FOUMOU L., 2019, Les forêts montagnardes du versant nord des Pyrénées, dans BÉPOIX S., RICHARD, H. (Eds), La forêt au Moyen-Âge, Les Belles Lettres, Paris, pp. 276-299.
SHINDO L, PY-SARAGAGLIA V., ANCEL B., EDOUARD J.-L., BURRI S., CORONA Ch., 2019 - New insights on the chronology of medieval mining activity in the small polymetallic district of Faravel (Massif des Ecrins, Southern French Alps) derived from dendrochronological and archaeological approaches, Journal of Archaeological Sciences: Reports, 23, pp. 451-463.
PY-SARAGAGLIA V., CUNILL ARTIGAS R., METAILIE J.-P., ANCEL B., BARON S., PARADIS-GRENOUILLET S., LERIGOLEUR E., BADACHE N., BARCET H., GALOP D., 2017 - Late Holocene History of Woodland Dynamics and Wood Use in an Ancient Mining Area of the Pyrenees (Ariège, France), Quaternary International, 458, pp. 141-157.

Participants

Vincent
LABBAS
Archéologue et dendrochronologue, je suis spécialisé dans l’étude de la construction médiévale et moderne en montagne. Mes recherches s’appuient sur un dialogue interdisciplinaire afin de caractériser les techniques et les modes de construction en montagne et l’usage des ressources forestières pour les besoins en bois d’œuvre. Le bois de construction en contexte architectural et archéologique est ici considéré comme un marqueur social et un conservatoire des écosystèmes forestiers du passé. Actuellement en contrat post-doctoral au laboratoire TRACES (UMR 6508) à Toulouse, j’étudie la production et la consommation de bois d’œuvre sur le dernier millénaire de notre ère entre les Pyrénées et l’aire toulousaine.
Sélection d'articles :
LABBAS V., SHINDO L. 2018, « Using a dendrochronological and archaeological approach to understand timber uses and ancient forest management in the southern French Alps over the last millennium », dans Paradis-Grenouillet S., Aspe Ch. et Burri S. (eds), Into the Woods. Overlapping perspectives on the history of ancient forests, Versailles, éditions Quae, p. 319-347.

LABBAS V. 2019 (sous presse) « Les constructions traditionnelles d’alpage dans le Mercantour : le cas des granges de Bousieyas (Saint-Dalmas-le-Selvage, 06) », dans Approche diachronique et Regards Croisés : Archéologie, Dendrochronologie et Environnement, Bibliothèque d’Archéologie Méditérannéenne et Africaine, Éditions Errance, p. 187-199.
Laurent
LARRIEU
Laurent Larrieu (ingénieur DPE, PhD) est forestier de formation, spécialisé en cynégétique, typologie des stations forestières et gestion forestière intégrative. Employé par le Centre National de la Propriété Forestière, il dispense des conseils de gestion aux propriétaires forestiers privés depuis plus de 30 ans. Il a co-developpé plusieurs outils pratiques à destination des gestionnaires forestiers comme un logiciel d’interprétation écologique des relevés floristiques (Ecoflore), une application pour l’interprétation des analyses de sol (Adishatz) et un outil de diagnostic de la capacité d’accueil des peuplements forestiers pour la biodiversité (IBP). Ses travaux de recherche, menés au sein du laboratoire Dynafor (INRA Toulouse), portent principalement sur les dynamiques des forêts subnaturelles, les dendromicrohabitats et le bois mort comme facteurs clés pour la biodiversité taxonomique, et les indicateurs de biodiversité.
Sélection de références :
Larrieu L., Paillet Y., Bütler R., Kraus D., Krumm F., Lachat T., Michel A. K., Regnery B., Vandekerkhove K., Winter S. (2018). Tree related microhabitats in temperate and Mediterranean forests of Europe: a reference list and inventory baseline for forest biodiversity research and monitoring. Ecological Indicator 84: 194-207
Larrieu L. & Gonin P. (2008). L’indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : une méthode simple et rapide pour évaluer la biodiversité potentielle des peuplements forestiers ; Rev. For. Fr. 06; pp. 727-748.
Mélanie
SAULNIER
Écologue, pédoanthracologue et dendrochronologue, je suis spécialisée dans l'étude de l'Histoire et de la dynamique des forêts de montagne (Alpes, Pyrénées) à très haute résolution spatio-temporelle. Mes recherches s'appuient sur une approche pluridisciplinaire diachronique afin de caractériser les interrelations Forêt/Homme/Environnement et leur évolution sur le long terme. La forêt est replacée dans un contexte de socio-écosystème dans lequel l'identification des processus naturels et anthropiques ayant conduit aux milieux actuels permettra d'établir des modèles d'évolution en réponse aux changements globaux et ainsi contribuer à la mise en place d'une gestion forestière intégrée et durable.

Sélection de références :
Saulnier M., Corona C., Stoffel, M. Edouard J-L., Guibal F., 2019. Climate-growth relationships in a Larix decidua Mill. network in the French Alps. Science of The Total Environment 664, 554-566.
Saulnier M., Py-Saragaglia V., Cunill R., Fouedjeu-Foumou L., accepted. Late Holocene local-scale vegetation dynamics and responses to land-use changes in an ancient charcoal-making forest of the Central Pyrenees (Ariège, France): a pedoanthracological approach. Vegetation history and archaeobotany.
Sylvain
BURRI
Historien et archéologue médiéviste, ma recherche porte sur les modes de gestion et d’exploitation des ressources végétales des incultes, sur le rôle des activités humaines dans la fabrique des paysages forestiers et leur impact sur les modes de vie à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. À la croisée entre environnement et anthropologie historique, mes travaux croisent les sources et les méthodes de l’histoire, de l’archéologie et de l’ethnoarchéologie et fait appel à de nombreuses collaborations pluridisciplinaires (bioarchéologie, écologie, chimie organique, biologie, pharmacologie, toxicologie).
Sélection de références :
Aspe C., Paradis-Grenouillet S., Burri S. (eds), Into the woods. Overlapping perspectives on the history of ancient forest, Quae Edition, Collection : Update Sciences & technologies, 2018 , e-pub in open access https://www.quae.com/produit/1539/9782759229079/into-the-woods.
Burri S., “Towards an interdisciplinary approach on ancient forests”, dans Paradis-Grenouillet S., Aspe C. et Burri S. (eds), Into the Woods. Overlapping perspectives on the history of ancient forests, Versailles, éditions Quae, 2018, e-pub in open access https://www.quae.com/produit/1539/9782759229079/into-the-woods
Paradis-Grenouillet S., Burri S., Rouaud R. (éds), Charbonnage, charbonniers, charbonnières. Confluence de regards autour d’un artisanat méconnu, Presses Universitaires d’Aix-Marseille col. Confluent de science, 2018 (ISBN 979-10-320-0053-3).
Léonel
FOUÉDJEU FOUMOU
Doctorant au sein du laboratoire GEODE UMR 5602/CNRS, ses travaux de recherches portent sur le thème de l'anthropisation (interaction Homme/milieu) et les dynamiques forestières historiques, via l'étude anthracologique et dendrochronlogique des forêts pyrénéennes. Sa recherche porte sur l'étude de l'impact du charbonnage historique, en lien avec les activités minières et métallurgiques, sur les dynamiques spatiales et forestières durant l'Holocène récent dans le Haut-Vicdessos. Il cherche à (1) restituer à haute résolution chronologique/temporelle, grâce à l'étude des cernes de croissance des charbons de bois (inédit), les principales phases de charbonnage ayant fortement marqué l'évolution de ces socio-systèmes, (2) mieux appréhender les pratiques sylvicoles historiques, c'est-à-dire, retrouver les traitements morphologiques des forêts et (3) développer les outils/approches méthodologiques existants afin de mieux interpréter les anomalies et les déformations (fente radiale de retrait, vitrification, hyphes, écrasements cellulaires, etc.) fréquemment retrouvés dans les corpus anthracologiques étudiés.
Sélection de références :
Py-Saragaglia V., Saulnier M., Cunill Artigas R., Fouédjeu Foumou L., Paradis-Grenouillet S., Buscaino, S. and Galop, D., 2018. Chapter 10. Long-term Forest Evolution and Woodland Uses in an Ancient Charcoal-production Forest of the French Eastern Pyrenees: an Interdisciplinary Approach with High Spatio-temporal Resolution. In: Paradis-Grenouillet S., Aspe C., Burri S. eds. Into the Woods, Overlapping perspectives on the history of ancient forests. Quae Editions, 441-519.
Sandrine
BUSCAINO
TCN à mi-temps technicienne de laboratoire. Elle est impliquée dans toute la chaîne opératoire de l'acquisition des données, depuis les prélèvements et les relevés sur le terrain jusqu'à leur traitement en laboratoire. Elle est un appui technique à l'équipe spécialisée dans l'étude des forêts anciennes.
Sélection de références :
Py-Saragaglia V., Saulnier M., Cunill Artigas R., Fouédjeu Foumou L., Paradis-Grenouillet S., Buscaino, S. and Galop, D., 2018. Chapter 10. Long-term Forest Evolution and Woodland Uses in an Ancient Charcoal-production Forest of the French Eastern Pyrenees: an Interdisciplinary Approach with High Spatio-temporal Resolution. In: Paradis-Grenouillet S., Aspe C., Burri S. eds. Into the Woods, Overlapping perspectives on the history of ancient forests. Quae Editions, 441-519.
Mathieu
LEJAY
Mon activité professionnelle se concentre sur la caractérisation des milieux anciens en lien avec les opérations de fouille archéologiques au moyen des outils de la géoarchéologie. Mes travaux de recherche portent sur les paléo-pyrotechnologies. Pour ce faire j’applique notamment une démarche expérimentale et me suis spécialisé dans les domaines de la micromorphologie et de la géochimie organique.
Sélection de références :
Haaland, M., Czechowski, M., Carpentier, F., Lejay, M., Vandermeulen, B.2018. Documenting archaeological thin sections in high-resolution: A comparison of methods and discussion of applications. Geoarchaeology: An International Journal, Wiley, 2018.