Porteur
Vincent Hervé
Session
2019
Co-porteur(s)
Silvina Gonzalez-Rizzo
Titre
COMMANGA : COmmunautés Microbiennes des MANgroves Guadeloupéennes et Anthropisation
Résumé
Les mangroves, écosystèmes forestiers à l’interface entre terre et mer, présents dans les régions tropicales et subtropicales, offrent de nombreux services écosystémiques. Ces mangroves abritent une riche biodiversité faunistique et microbienne, stockent d’importantes quantités de carbone (carbone “bleu”), protègent les côtes en atténuant l’effet des tempêtes et tsunamis, et sont sources de bois, de poissons et de coquillages pour les populations locales. Cependant, ces dernières décennies, de fortes pressions anthropiques ont provoqué la dégradation et la disparition de nombreuses mangroves. Ainsi, ce projet propose d’évaluer l’impact de l’anthropisation sur les mangroves de Guadeloupe en étudiant les communautés microbiennes et la physico-chimie des sédiments le long d’un gradient d’anthropisation. En couplant des analyses statistiques aux données de diversité microbienne générées par séquençage haut-débit (metabarcoding), la structure des communautés microbiennes pourra être décrite avec précision. De plus, il sera possible d’identifier de potentiels bioindicateurs microbiens de l’anthropisation. Des mesures de la dégradation de la litière seront également réalisées et mises en relation avec la structure de ces communautés microbiennes. Il sera ainsi possible de quantifier l’influence de l’anthropisation sur la fonction de biodégradation de la matière organique et donc sur la capacité de stockage du carbone dans les mangroves guadeloupéennes, proches de l’environnement portuaire et industriel des îles.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Littoral Caraibe
Disciplines
Biogéochimie, Écologie
Image

Porteur

Vincent
Hervé
Chercheur en écologie microbienne, je m'intéresse à la diversité, tant taxonomique que fonctionnelle, des microorganismes ainsi qu'à la contribution de ces derniers aux différents cycles biogéochimiques.

Participants

Silvina
Gonzalez-Rizzo
Maître de Conférences en génétique moléculaire à l’Université des Antilles. Ses activités de recherche portent principalement sur l'identification moléculaire de procaryotes (archées et bactéries) dans des environnements sulfidiques côtiers comme la mangrove, et plus particulièrement sur des bactéries géantes vivant dans la surface de sédiment marin de mangrove. Les principales approches utilisées pour les étudier sont la biologie moléculaire, la génétique et la métagénomique ciblée.
Josie
Lambourdière
Responsable d'un plateau technique de biologie moléculaire, directement rattachée à l'UMR BOREA et impliquée dans l’OHM Port caraïbe, elle est principalement localisée sur le site de l'Université des Antilles à Pointe à Pitre. Josie Lambourdière possède une solide expérience dans la préparation des échantillons pour des analyses de metabarcoding.
Pascal Jean
Lopez
Directeur de l’Observatoire Hommes-Milieux Port Caraïbe, Pascal-Jean Lopez est biologiste et s'intéresse aux évolutions des écosystèmes aquatiques, aux impacts de l’anthropisation sur la diversité des micro-organismes.
Patrick
Jean-Louis
Assistant ingénieur de recherche et enseignement de l’Université des Antilles.
Biochimiste de formation, impliqué dans différent projet de recherche au sein de l'équipe “Biologie de la mangrove”. Il possède une solide expérience des analyses physico-chimiques de milieux sulfato-réducteurs (comme la mangrove et les herbiers de phanérogames). Il travaille également sur les bactéries pourpres sulfo-oxydantes vivant à la surface de sédiments marins de mangrove.