Porteur
Stéphane Binet
Session
2019
Co-porteur(s)
Titre
Impact d’une COupe Forestière sur l'Hydrologie d’une tourbière
Résumé
Ce projet vise à étudier l’hydrologie la tourbière de Bernadouze (OHM Haut Vicdessos). Pour cela un suivi hydro-météorologique est en cours d’acquisition depuis 2012. Les observations hydrologiques issues des projets précédents montrent environ 1800 l/m²/an de précipitation pour 550 l/m²/an sortants à l’exutoire de la tourbière. 480 l/m²/an sont évaporés et 780 l/m²/an s’infiltrent dans le réseau karstique sous-jacent. Seules les grosses crues de fonte de neige ou d’orage débordent vers la tourbière (Master 2015 de T. Rosset). Ce modèle de fonctionnement hydrologique, a été validé par une expérience de traçage artificiel (fluorésceine) qui relie les pertes observées vers la tourbière au réseau karstique du Mont Ceint (coFhy3). Le bilan hydrologique s’affine, les suivis temporels de l’isotopie de la molécule d’eau (Projet MOHAV), interprété grâce au gradient de fractionnement isotopique avec l’altitude (réalisé lors de CoPhy4) permettent de calculer la part de l’eau de neige dans les écoulements de la rivière. Ces travaux ont servi de bases aux calculs de flux d’exportation géochimique et de reconstitution de paléo-précipitation qui ont abouti à 2 publications en préparation (Rosset et al, Biogéosciences et Hydrological Processes) et 2 publications acceptées Allen et al. (Catena, Nature Geosciences).
Cette année, les deux chantiers en cours consiste à (1) valider le modèle qui relie variations piézométrique et flux de carbone dans la rivière en réalisant un essai de caractérisation des propriétés de stockage en eau de la tourbe et (2) analyser les données acquises pour mettre en évidence l’effet de la coupe sur l’hydrologie.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Haut-Vicdessos
Disciplines
Hydrologie
Image

Porteur

Stéphane
Binet
Stéphane Binet (40 ans, HDR, hydrogéologue), a obtenu un doctorat en sciences de la terre de l'université de Besançon et du Polytechnique de Turin (co-tutelle). Il a approfondi ses connaissances en hydrochimie pendant son ATER à Grenoble (2006-2007). Enseignent chercheur à l'Institut des Sciences de la Terre d'Orléans depuis 2007. Détaché au CNRS entre 2013 et 2016 au laboratoire Ecolab de Toulouse il a ensuite soutenu en 2018 une habilitation à diriger des recherches sur la thématique des mécanismes de migration des pollutions diffuses vers les eaux souterraines.
Ses recherches portent sur l’étude des facteurs qui contrôlent la qualité des eaux souterraines. Son projet de délégation s’intéresse au transport/stockage des contaminants dans les bassins versants, plus spécifiquement dans les tourbières. Il est co-auteur d’une trentaine de publications de rang A, participe à des projets nationaux et européens et a encadré/encadre des étudiants en thèse et post-doc.

Participants

Laure
Gandois
Cycle du carbone dans les sols et les tourbières
Flux de carbone (dissous, gazeux) émis par les sols
Matière organique dissoute (MOD) : caractérisation, dynamique
Dynamique des éléments traces métalliques (ETM) dans les écosystèmes terrestres
Dépôts atmosphériques
Bio-indication : quantification et effets
Dynamique dans les sols
Interaction avec la matière organique dissoute (MOD) et transfert

Thomas
Rosset
Doctorant du Labex