Porteur
Stéphane Binet
Session
2018
Co-porteur(s)
Titre
Impact d’une COupe Forestière sur l'Hydrologie d’une tourbière: CoFhy4
Résumé
Suite à l’exploitation de la forêt aux alentours de la tourbière de Bernadouze (OHM Haut Vicdessos), ce projet vise à étudier l’impact de la coupe forestière sur l’hydrologie de la tourbe. Pour cela un suivi hydro-météorologique est en cours d’acquisition depuis 2012. Les observations hydrologiques issues des projets précédents montrent environ 1812 l/m²/an de précipitation pour 554 l/m²/an sortants à l’exutoire de la tourbière. 477 l/m²/an sont évaporés et 781 l/m²/an s’infiltrent dans le réseau karstique sous-jacent. Seules les grosses crues de fonte de neige ou d’orage débordent vers la tourbière (Master 2015 de T. Rosset). Ce modèle de fonctionnement hydrologique, a été validé par une expérience de traçage artificiel (voir image) qui relie les pertes observées vers la tourbière au réseau karstique du Mont Ceint (coFhy3). Le bilan hydrologique s’affine, aujourd’hui notre plus grosse incertitude réside dans l’estimation des gradients de précipitation altitudinaux et de la dynamique des échanges entre les eaux du ruisseau et l’eau de la tourbière.
Nous souhaitons utiliser les méthodes de traçage naturel dont l’isotopie de la molécule d’eau pour discuter de l’altitude à laquelle cette eau est tombée. A l’échelle de la vallée, des transepts altitudinaux seront réalisés afin de calibrer la relation liant les isotopes de l’eau à l’altitude moyenne du bassin versant.
Cette courbe de calibration devrait permettre de réinterpréter les données isotopiques acquissent dans les projets MOHAV à l’exutoire de la tourbière en terme (1) d’altitude de la recharge, (2) de pourcentage de mélange entre eau de la tourbière et eau du
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Haut-Vicdessos
Disciplines
Géologie, Hydrologie
Image

Porteur

Stéphane
Binet
Stéphane Binet (40 ans, HDR, hydrogéologue), a obtenu un doctorat en sciences de la terre de l'université de Besançon et du Polytechnique de Turin (co-tutelle). Il a approfondi ses connaissances en hydrochimie pendant son ATER à Grenoble (2006-2007). Enseignent chercheur à l'Institut des Sciences de la Terre d'Orléans depuis 2007. Détaché au CNRS entre 2013 et 2016 au laboratoire Ecolab de Toulouse il a ensuite soutenu en 2018 une habilitation à diriger des recherches sur la thématique des mécanismes de migration des pollutions diffuses vers les eaux souterraines.
Ses recherches portent sur l’étude des facteurs qui contrôlent la qualité des eaux souterraines. Son projet de délégation s’intéresse au transport/stockage des contaminants dans les bassins versants, plus spécifiquement dans les tourbières. Il est co-auteur d’une trentaine de publications de rang A, participe à des projets nationaux et européens et a encadré/encadre des étudiants en thèse et post-doc.

Participants

LAURE
GANDOIS
Cycle du carbone dans les sols et les tourbières
Flux de carbone (dissous, gazeux) émis par les sols
Matière organique dissoute (MOD) : caractérisation, dynamique
GAEL
LEROUX
Dynamique des éléments traces métalliques (ETM) dans les écosystèmes terrestres
Dépôts atmosphériques
Bio-indication : quantification et effets
THOMAS
ROSSET
Doctorant DRIIHM, en hydrologie, géochimie. Export du carbone organique dissous aux exutoires des tourbières pyrénéens.