Porteur
Anne Casabianca
Session
2018
Co-porteur(s)
Marie-Antoinette Maupertuis
Titre
COASTAL RESIDENT ATTITUDES TOWARDS TOURISM (CRATTO) - Tourisme Littoral et qualité de vie des résidents : une approche par la « resident attitude »
Résumé
L’été 2017 a vu naître dans de nombreuses villes du littoral méditerranéen des mouvements de contestation face au déferlement de millions de touristes dans ces destinations. D’un point de vue environnemental, économique et social, ces flux touristiques ne sont pas sans effet sur le quotidien des populations résidentes. Or, un tourisme durable est, selon l’Organisation Mondiale du Tourisme « un tourisme dans auquel les populations locales sont associées » (2017). Comprendre donc comment le tourisme affecte la qualité de vie des populations résidentes est une question importante pour prévenir les conflits et aider les décideurs politiques dans leurs choix. Du point de vue de la littérature, la question de l’impact du tourisme sur les résidents a avant tout été traitée sur le plan macroéconomique. Quelques études récentes montrent aussi que l’attitude des résidents face au tourisme dépend de leur perception en termes de coûts et d’avantages, mais très peu d’études s’intéressent à la qualité de vie des résidents comme variable explicative dans la représentation subjective de l’impact du tourisme sur la satisfaction des populations d’accueil. Nous proposons donc une étude comparative qui permettra de fournir, à partir des modèles d’équations structurelles, une première mesure du ressenti des résidents confrontés à des flux touristiques plusieurs mois de l’année sur deux terrains littoraux : la Balagne et la Côte Bleue qui attirent chaque année des centaines de milliers de touristes.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Littoral Méditerranéen
Disciplines
Économie
Image

Porteur

Anne
Casabianca
Anne Casabianca est ingénieur de recherche en analyse et traitement des bases de données au sein de l’UMR LISA. Elle est titulaire d’une thèse de doctorat sur la gestion des déchets du bâtiment. Economiste de formation elle est en charge de réaliser des études économiques et statistiques. Actuellement, elle est responsable du projet européen MARITTIMO « Compétitivité et Innovation des Entreprises des Villes Portuaires – CIEVP » (2017-2018). Elle a participé récemment au projet OHM Littoral Méditerranéen « Normes sociales et tri des déchets ménagers : l’influence du comportement des touristes sur le comportement des résidents en zone côtière méditerranéenne, NOTRIFLUZ » (2015-2016). Par ailleurs, Anne Casabianca, a participé à différentes études comme l’étude sur l’analyse des impacts économiques et sociaux sur la saisonnalité en Corse, l’étude sur la gestion des déchets (analyse conjointe portant sur le consentement à payer des ménages relativement aux modes de traitement envisageables pour les DMA sur le territoire corse), et l’étude sur les usages des TIC par les entreprises corses. Son rôle consiste non seulement à mettre en place un protocole d’enquête (rédaction des questionnaires, formation des enquêteurs aux techniques d’enquêtes, gestion financière) mais aussi à participer à l’analyse des résultats.
CV en ligne : http://umrlisa.univ-corse.fr/spip.php?article65

Participants

Marie-Antoinette
Maupertuis
Marie-Antoinette Maupertuis est professeur de Science Économique à l’Università di Corsica Pasquale Paoli et directrice de l’UMR CNRS 6240 LISA depuis 2008. Ses différents travaux sur les trajectoires de croissance touristique la conduisent à mettre en évidence les effets du tourisme dans une petite économie insulaire. Convaincue que la soutenabilité du développement tient tout autant aux comportements des agents économiques qu’aux représentations sociales et à la qualité des institutions, elle a dirigé dans ce sens un ouvrage collectif pluridisciplinaire « La Corse et le développement durable » paru en 2010. Ses travaux dans le cadre de l’OHM Littoral Méditerranéen porte notamment sur l’occupation des sols en Balagne à la suite de chocs touristiques (projet DYNAMICS), le lien aux lieux développés par les résidents secondaires (projet VIPLIMED), la fréquentation des sentiers littoraux (Projet SLIDE). Elle a publié deux articles sur la qualité de vie des résidents
Furt J-M., Maupertuis M-A., 2013, « Développement touristique insulaire et qualité de vie des résidents : une analyse critique des indicateurs de tourisme durable », Études Caribéennes, Insularité et tourisme : le projet territorial en question, n°23, http://etudescaribeennes.revues.org/6277.
Maupertuis, M.-A., Isola, M., Pieri, X., 2016. « Vivre sur un littoral touristique. Attentes citoyennes et enjeux méthodologiques autour d’un indice synthétique de qualité de vie », in Habiter le littoral : enjeux contemporains, S. Robert et H. Melin (dir), Espace et Développement Durable, Presse Universitaire de Provence, 447-464.
CV en ligne : http://umrlisa.univ-corse.fr/spip.php?article19
Jean-Marie
Furt
Jean-Marie FURT est maître de conférences, agrégé de gestion et directeur de l’IAE de corse. Il travaille depuis plus de 20 ans sur les questions de développement touristique, notamment en milieu insulaire. Depuis son recrutement, il a toujours allié réflexion théorique et pratique du développement et du management : soit au travers de responsabilités universitaires (depuis 2011: Directeur de l’Institut d’Administration des Entreprises, Directeur du master Management du tourisme ; depuis 2009 : Responsable du projet RETI (Réseau d’Excellence des Territoires Insulaires) ; soit au travers de la participation à des comités scientifiques (depuis 2008 : Membre du conseil scientifique du musée de la Corse ; depuis 2007 : Membre du conseil scientifique de la réserve naturelle des bouches de Bonifacio) ; soit dans le cadre d’expertises réalisées pour des institutions internationales (expert UNESCO pour le développement durable su site d’ANGKOR) ou des organismes publics (Office de Tourisme, Communautés de communes, Pays)
Ce travail de terrain est soutenu par une activité de recherche dans les domaines du développement touristique.
Xavier
Pieri
Xavier PIERI, chargé de mission à l’Agence Régionale de la Santé de Corse, est Maître de Conférences Associé en Sciences Economiques à l’Université de Corse Pasquale Paoli. Spécialiste de statistiques, de traitement de l’information et d’analyse discriminante, il a participé à de nombreuses études économiques nécessitant l’exploitation statistique et économétrique de données. Son domaine de recherche privilégié porte sur les questions sanitaires à l’échelle territoriale. Plus récemment, il a participé à quatre études au sein de l’UMR 6240 LISA :
L’Impact du tourisme sur le prix du foncier agricole en Corse : la durabilité de l’agriculture littorale en questions (année 2011) ; Les modes de traitement envisageables pour les Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) sur le territoire corse (année 2011-2012) ; Les impacts économiques et sociaux du travail saisonnier dans le tourisme en Corse (année 2011-2012). Les processus de territorialisation des politiques de santé : atout ou handicap pour l’aménagement du territoire ?