Porteur
Ababacar Cisse
Session
2018
Co-porteur(s)
Tamsire Samb
Titre
Etude comparative des interactions invertébrés terrestres et espèces végétales à l’intérieur et à l’extérieur des parcelles de la grande Muraille Verte d'une savane sahélienne dégradée dans la région de Louga (Sénégal): écologie, systématique, Biomasse et
Résumé
Aujourd'hui, la nécessité de restaurer les écosystèmes tout en les conservant s'impose. Ceci est particulièrement important pour le sahel où les écosystèmes sont fortement fragilisés ,dégradés et parfois de manière irréversible. Ainsi, la Grande Muraille Verte a pour ambition de redonner aux écosystèmes sahélo-sahariens une structure et une fonctionnalité permettant la production de ressources naturelles diverses et suffisantes pour une satisfaction durable des besoins des populations. Au Sénégal, les activités de reboisement et les aménagements d'infrastructures dans la région ciblée s'accompagnent nécessairement de perturbations du milieu. Les invertébrés, groupe important de la faune des sols tropicaux constituent un des modèles les plus intéressants pour la compréhension des changements attendus dans le milieu. Le comportement de cette macrofaune est très varié selon le groupe trophique et induit d’importantes modifications à la pédogenèse et la couverture végétale.
Les invertbrés dégradent la matière organique, participant ainsi à la destruction des écosystèmes. Ces différents effets des invertébrés sont liés à la quantité et à la qualité de la matière organique disponible.

En milieu sahélien semi-aride du Sénégal (Région de Louga), où les sols sont fortement dégradés se posent les questions de savoir :
 La Biomassse dans les parcelles de la Grande Muraille Verte est-elle la même que celle présente hors des parcelles?
 Quel est l'impact des invertébrés sur les espèces végétales ?
 Quelle est la diversité spécifique de cette macrofaune de la Grande Muraille Verte?

Pour répondre à ces questions, nous envisageons, en zone sem-aride, de procéder à la caractérisation des invertébérs terrestres (inventaire des espèces, densité et biomasse) et à la mise en place d'une expérimentation pour étudier leur impact sur les espèces végétales. L'intérêt de ces études, au-delà de la connaissance nécessaire des invertébrés, est le développement de technologies simples, peu couteux, permettant la conservation des écosystèmes.

Le site de l'étude est le Ferlo, situé dans la région de Louga, département de Linguère, Sous-préfecture de Yang Yang, Commune de Téssékéré.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • OHMI Téssékéré
Disciplines
Écologie
Image

Porteur

Ababacar
Cisse
je suis à l'Institut Fondamental d'Afrique Noire

Participants

Tamsire
Samb
spécialiste des termites