Porteur
Patrick Monfort
Session
2018
Co-porteur(s)
Hélène Rey-Valette, Sylvain Pioch
Titre
Cumul de Vulnérabilité et pratiques des conchyliculteurs (VulConch) : Etat des lieux de la contamination par les vibrios pathogènes humains des huitres, impact sur la vulnérabilité et adaptation des pratiques.
Résumé
Les vibrios pathogènes humains sont présents dans les coquillages et les eaux des lagunes du Golfe d’Aigues Mortes, et de l’ensemble du littoral français. Ces vibrions, sensibles aux modifications du milieu (anthropisation et changement climatique), constituent un risque émergent en santé publique suite à la consommation des produits de la mer crus ou peu cuits. Des études précédentes financées par l’OHM LittMed ont montré le rôle majeur de la salinité dans les dynamiques de ces bactéries, et l’impact des variations climatiques sur les évènements pluvieux qui peuvent modifier les conditions du milieu sur ces dynamiques, ainsi que l’impact économique sur la contamination des huitres par ces vibrios pathogènes humains.
Les objectifs du projet Vulconch sont (1) de quantifier la présence des vibrios dans les huitres produites dans les lagunes du GAM, avant et après traitements dans les bassins de purification, (2) analyser les facteurs qui expliquent la dynamique des vibrios dans la filière de purification et stockage des huitres (3) analyser le processus d’alerte et de décision (publique et individuelle) en réponse aux phénomènes de contamination, (4) analyser les protocoles de purification et les pratiques de conchyliculteurs pour comprendre les procédés employés pour épurer les huitres mais aussi pour les stocker, en relation avec les pratiques et les usages des conchyliculteurs, (5) explorer des pistes d’alternatives et d’actions en réponse selon deux niveaux 1 – réaction (urgence) 2 – pro-activité (adaptation et anticipation).
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Littoral Méditerranéen
Disciplines
Écologie de la santé, Économie, Sociologie
Image

Porteur

Patrick
Monfort
Directeur de recherche au CNRS, Directeur adjoint de l'Observatoire Hommes-Milieux «Littoral méditerranéen» du CNRS (INEE), membre du Conseil d'administration du CNRS.
La thématique de mes recherches consiste en l'étude de l'effet des facteurs environnementaux et de leurs variations dans les écosystèmes lagunaires et côtiers sur la dynamique de populations de micro-organismes pathogènes pour l'homme (Genre Vibrio) permettant d'expliquer leur émergence, et sur les témoins de contamination fécale.


Participants

Hélène
REY-VALETTE
Hélène Rey-Valette est maître de conférences en Economie à l’Université de Montpellier. Ses recherches relève du domaine de l’économie publique et de l’économie institutionnelle et portent sur les questions de résilience des activités et des territoires littoraux. En particulier il s’agit d’étudier les processus de transition et d’adaptation au changement climatique et de gestion intégrée des territoires et des milieux, notamment lagunaires. Ainsi ses travaux portent sur les perceptions des services écosystémiques rendus par les lagunes, leur contribution au bien être, l’évaluation des valeurs environnementales de ces milieux et de leur contribution à l’attractivité des territoires, ainsi que l’évaluation des dommages résultant des processus d’anthropisation et des pollutions et enfin les dispositifs de gouvernance facilitant la mise en œuvre de mesure de conservation. Elle a une longue pratique de l’interdisciplinarité et de la recherche action. Elle a participé à de nombreux projets de recherche sur les milieux lagunaires (Chantier PNEC, DITTY, SPICOSA,) qui ont permis de réaliser des enquêtes sur les perceptions des lagunes et sur les impacts des pollutions. Elle impliquée dans de nombreux conseils scientifiques liés au littoral (Programme de recherche Liteau, Comité Régional des Espaces Naturels, Ifremer programme Environnement de la Fondation de France. Elle est responsable du master Ingénierie des projets et politique publique et co anime le master Gestion des littoraux et des mers.
Sylvain
PIOCH
Maitre de Conférences, HDR laboratoire CEFE (CNRS, UPV – UM3) UMR 5175. Il enseigne l’aménagement du territoire et les normes intégrant l’environnement aux plans, projets et programmes marins côtiers : études d’impacts, dossiers Natura 2000, loi sur l’eau, etc. Il dirige le master 2 professionnel Gestion des Littoraux et des Mers ainsi que le cursus « gestion intégrée des zones côtières » à la NOVA University, Floride depuis 2011. Ces recherches en géographie et stratégies d’aménagement de l’espace sont centrées sur les questions de diminution des impacts anthropiques en milieu marin côtier, en mobilisant des concepts et des outils empruntés à l’économie écologique, l’écologie et le droit (réglementation environnementale). Outre la France et l’Europe, ses principaux terrains d’études sont le Japon et les USA, au sujet notamment de l’application de la séquence ERC (méthodes, outils, EIE…) ou de la restauration des fonds dédiés à la pêche et la conchyliculture.
Formation
2017



2009 - 2010


2006 - 2008



2008

2003 - 2004 Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), « Vers une nouvelle gouvernance côtière entre aménagement et environnement ? La compensation des impacts de l’homme sur l’environnement dans les projets d’aménagements maritimes", Félicitations du jury

Post doctorat, IFREMER / NOVA University, Aménagement de l’espace et océanographie, NSU Oceanographic center (Florida, Etats-Unis) et laboratoire AMURE (Brest).

Thèse de doctorat, Géographie et Aménagement de l’espace, Université Paul Valéry, Montpellier III et Tokyo Marine University (Shinagawa, Japon). Mention très honorable, félicitations du jury (Bourse C.I.F.R.E).

Ingénieur Ecologue, diplômé sur titre par l’AFIE (Ass. Franç. des Ingénieurs Ecologues)

D.E.S.S ‘Activités et Aménagements Littoraux et Maritimes’,
Mylene
TOUBIANA
AI CNRS, microbiologiste