Porteur
Frédérique Chlous
Session
2017
Co-porteur(s)
Pascal-Jean Lopez
Titre
Vulnérabilité des pêcheurs côtiers de la zone de Petit Cul-de-sac Marin
Résumé
Les milieux marins tropicaux subissent d’importantes transformations. Dans la mer des Antilles, et plus précisément en Guadeloupe, le changement climatique, les invasions biologiques, les pollutions terrestres, mais également la création de nouvelles infrastructures (par exemple l’extension du Grand Port Maritime) et plus généralement l’artificialisation des sols impactent les écosystèmes. La vulnérabilité des écosystèmes entraine une vulnérabilité des populations qui en tirent bénéfices comme c’est le cas des marins-pêcheurs de Guadeloupe, et notamment de la pêche artisanale.
Les objectifs sont triples.
D’une part, il s’agit d’étudier de façon très précise les pêcheurs du « Petit Cul-de-sac Marin », pêcheurs qui seront principalement impactés par la construction et la mise en service du Port Caraïbes
D’autre part, la volonté est également d’interroger la vulnérabilité sociale des pêcheurs du Petit Cul-de-sac Marin. Les savoirs des pêcheurs et leurs construction seront développés, ainsi que les capacités d'adaptation organisationnelles.
Enfin, la question de l’équité face aux transformations de l’environnement sera être abordée, Une approche ciblée sur quelques acteurs travaillant sur des sites géographique autour du Petit Cul-de-sac Marin présentant des contraintes environnementales et réglementaire partagées sera mise en œuvre afin d’étudier les singularités ou les convergences.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Littoral Caraibe
Disciplines
Anthropologie, Écologie
Image

Porteur

Frédérique
Chlous

Participants

Frédérique
Chlous
Professeur d'anthropologie au Muséum national d'Histoire naturelle, Frédérique Chlous se consacre à l'étude des pratiques et de représentations des usagers des espaces littoraux et maritimes. La question de la vulnérabilité des pêcheurs liée au changement climatique est analysée.
Pascal-Jean
Lopez
Depuis 2011, Pascal Jean Lopez, CR UMR BOREA, dirige une équipe de recherche dont le titre actuel est «Evolution des Biominéralisations et Adaptation aux Conditions Environnementales». Les modèles biologiques d’intérêts vont des micro-algues aux Cnidaires en passant par les Mollusques, les Annélides et les Crustacés. Sur ces modèles, les approches développées qui vont de l’organisme aux récifs portent sur l’étude des conséquences des facteurs naturels et anthropiques.