Porteur
Nicolas Lescureux
Session
2017
Co-porteur(s)
Titre
Approche ethno-historique de l’utilisation des territoires pastoraux du haut Vicdessos au 20ème siècle
Résumé
Les bouleversements ayant affecté l’agriculture et l’élevage européens à la fin de la seconde guerre mondiale ont entraîné une intensification agricole dans les plaines et une forte déprise agricole dans les zones de montagne. Ces phénomènes ont eu des conséquences majeures au niveau social et environnemental. Bien que les phénomènes macroscopiques à l’origine des bouleversements soient identifiés, il parait indispensable de comprendre comment ils se sont répercutés au niveau local en fonction des contextes environnementaux et socio-culturels variés afin d’identifier de potentiels facteurs de résilience aux changements globaux. Ce projet souhaite retracer la chronologie et les contextes de l’exode rural et de la déprise agricole dans le Haut Vicdessos en interrogeant la mémoire, les savoirs et les perceptions des habitants de ses vallées et en les intégrant avec les métadonnées sociales, écologiques et géographiques produites via l’OHM Haut Vicdessos. Il s’agira ainsi de comprendre comment les communautés de montagnes ont été affectées par les changements globaux affectant l’agriculture et l’élevage, comment elles ont perçu ces changements, quels savoirs et quelles structures elles ont mis en place pour y répondre, au niveau local et en connexion avec les autres communautés de montagne ou de plaine, et comment elles ont tenté de s’y adapter en tenant compte des contextes particuliers de ces vallées.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Haut-Vicdessos
Disciplines
Anthropologie, Géographie, Histoire, Pastoralisme, Socio-anthropologie
Image

Porteur

Nicolas
Lescureux
D'abord formé à la biologie et à l'écologie, je me suis ensuite tourné vers l'ethnologie dont j'ai adopté et adapté les méthodes afin de mieux comprendre les relations entre humains et animaux, notamment à travers l'étude des savoirs écologiques et éthologiques des populations locales. J'essaye ainsi de comprendre comment ces savoirs se construisent en interaction avec des animaux dont l'écologie et le comportement sont par ailleurs influencés par les pratiques humaines. Jusqu'à présent je me suis principalement intéressé aux relations entre humains et grands prédateurs (ours, loups, lynx) en me focalisant sur les savoirs, les perceptions et les pratiques des chasseurs, des éleveurs et des bergers. J'ai également étudié le rôle du chien dans les relations entre humains et loups, ce qui me pousse à poursuivre l'investigation du rôle d'animaux que je qualifie d'"intermédiaires" dans les relations entre humains et grands prédateurs. L'écologie et le comportement d'autres espèces domestiques comme sauvages semblent en effet pouvoir influencer les relations que l'homme entretient avec les grands prédateurs au travers de réseaux de relations qu'il est nécessaire d'appréhender dans toute leur complexité et de manière dynamique. C'est pourquoi je m'intéresse particulièrement aux pays dits en transition (Kirghizstan, République de Macédoine, Bulgarie, Pologne) ainsi qu'aux changements de paysage en Europe. Les relations entre loups, chiens et élevage me poussent également à m'intéresser au temps long en remontant jusqu'à la période de domestication du chien.

Participants

Pablo
Dominguez
Pablo Dominguez has a BSc in Environmental Biology at UAM, a PhD in Social Anthropology at EHESS/UAB and a PostDoc in Eco-Anthropology at the CBCD: http://www.kent.ac.uk/sac/research/research-centres/cbcd/index.html. He has focused most of his research on the Maghreb, particularly on the agro-silvo-pastoralism (http://unesdoc.unesco.org/images/0009/000938/093875fo.pdf) of Berber populations of the High Atlas of Morocco and their AGDALS, the prime Maghrebian Indigenous Peoples' and Community Conserved Areas (hereafter ICCAs: https://iucn.org/about/union/commissions/ceesp/topics/governance/icca/). For the last decade his main theoretical question has been how symbolical-cultural representations and socio-material uses of the Environment relate to each other in the case of AGDALS and how to approach this in the most holistic manner (www.tdx.cat/bitstream/10803/79093/1/pdg1de1.pdf). His present and future research agenda concentrate on how to implement the accumulated knowledge on eco-anthropological theory, ICCAs and agro-silvo-pastoralism through procedures of heritization within a Mediterranean Political Ecology framework (http://www.mediter.ird.fr). With this focus, currently he is opening to new populations of agro-silvo-pastoralists within the Mediterranean region in sites such as Sicily, the Apennines, the Pyrenees and the Andalusian Baetic mountains. In this context he is currently the Principal Investigator of the three year project "Socio-Ecological Heritization of ICCAs in Spain and Morocco (HERICCA).