Porteur
Fabienne Wateau
Session
2017
Co-porteur(s)
Titre
Vivre au pied d'un complexe chimique : quotidien, discours, pratiques.
Résumé
De nombreuses populations sont confrontées à des espaces plus ou moins contaminés, les contraignant à adopter des parades, à ajuster leurs pratiques et/ou bien à oublier ou feindre la dangerosité faute de ne pouvoir quitter l'endroit. Entre discours catastrophistes et pratiques quotidiennes raisonnées, il s'agit de relever à la fois les paradoxes concernant la gestion du risque et le contrôle de la peur, que le rapport des populations à l'information (ou à l'absence d'information), au danger, et à leur quotidien (entre profession, famille, enfants, animaux...).
Notre recherche sera menée à l'échelle supra nationale, à des fins comparatistes, en renvoyant à un certain nombres de situations concrètes que les sciences sociales ne cessent de remettre à jour ces dernières années; et à l'échelle du micro local, en ne focalisant à Estarreja que sur un seul quartier précis, de façon systématique et sensible. Comment est évaluée et gérée la pollution environnementale passive ? Comment se protège t-on (ou non) de la pollution effective de l'eau en certains endroits ? Quelles adaptations secondaires - pour reprendre le concept du sociologue Erwing Goffman - les populations ont-elles trouvées, des simples gestes du quotidien, aux changements de pratiques agricoles, horticoles et modes de déni ou de résilience ?
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Estarreja
Disciplines
Anthropologie, Psychologie, Socio-anthropologie
Image

Porteur

Fabienne
Wateau
Fabienne Wateau est directrice de recherche au CNRS. Anthropologue, elle travaille depuis plus de vingt ans au Portugal, sur la gestion de l'eau (irrigation, barrage) et les effets des politiques du global sur le global. Elle a publié un premier ouvrage sur l'irrigation et les conflits dans le Minho (2000 et 2002), et un deuxième sur le barrage d'Alqueva en Alentejo, sa construction, ses effets sur l'environnement, les discours de la presse, ceux des ingénieurs et enfin ceux des villageois déplacés à cause du barrage (2014 et 2016). Elle s'intéresse aux processus de participation publique, aux politiques environnementales, à la restitution des matériaux sous forme de films. Elle a l'habitude de fédérer des équipes dans la pluridisciplinarité, ayant monté plusieurs projets internationaux de recherche avec des doctorants et des collègues étrangers et de différentes disciplines, au Portugal, en Espagne et aux Etats-Unis. Enfin elle a aussi été directrice adjointe de la Maison des Sciences de l'Homme de Nanterre de 2008 à 2011, et participe aux comités de rédaction plusieurs revues française, portugaise et espagnole.

Participants

Carmem
GIONGO
Graduada em Psicologia, especialista em Psicologia Organizacional pela UFRGS, mestre em Psicologia pela Unisinos e brevemente doutora em Psicologia Social e Institucional pela UFRGS em 2017 (defesa da tese em 10 de março de 2017). É pesquisadora do Núcleo de Estudos e Pesquisa em Saúde e Trabalho (NEST) da UFRGS e docente do curso de Psicologia da Universidade Feevale. Participou de programas de Desenvolvimento Comunitário no Canadá, através do Projeto Rondon e da ONG Aiesec. Realizou o Doutorado Sanduiche junto à Université Paris Ouest Nanterre La Défense, no Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des Espaces (LADYSS). Junto a Universidade Feevale desenvolve projetos de extensão no campo da Educação em Direitos Humanos. Fez parte da equipa do OHMI Estarreja em 2016, no projeto "Risques, perceptions et histoires de vie: approche socio-anthropologique du contexte Estarreja/Aveiro"