Porteur
Frédéric Huneau
Session
2017
Co-porteur(s)
Titre
µPOL-LAG : Utilisation des micro-polluants émergents comme marqueurs de l’anthropisation côtière récente des flux superficiels et souterrains vers les lagunes.
Résumé
Les micro-polluants émergents représentent une nouvelle menace vis-à-vis de la préservation des écosystèmes lagunaires. Ces substances, mal connues et complexes dans leur identification, sont soupçonnés d’être à l’origine de nombreux problèmes environnementaux et menacent l’ensemble des masses d’eau superficielles, souterraines et côtières.
Soumis à des changements environnementaux majeurs et à de très fortes pressions anthropiques, le territoire de la lagune de Biguglia est un espace fragile en équilibre instable. Depuis plusieurs décennies, l’évolution des pratiques socio-économiques liées à l’agriculture et à l’urbanisation s’accompagne d’émissions polluantes de plusieurs types qui à terme se retrouvent dans les eaux saumâtres lagunaires via un transit souterrain au niveau des aquifères en connexion hydraulique avec la lagune.
Le projet µPOL-LAG cherche à caractériser les flux de micro-polluants émergents générés sur le territoire du bassin versant de la lagune de Biguglia et affectant les différentes masses d’eau en présence : eaux superficielles, eaux souterraines et eaux lagunaires. Il vise également à caractériser les potentialités du territoire en termes de genèse de polluants et à établir un lien direct entre producteurs (consommateurs individuels et activités économiques au sens large) et milieu récepteur à partir de l’étude détaillée des pratiques de consommation de molécules médicamenteuses.

Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Littoral Méditerranéen
Disciplines
Biogéochimie, Géologie, Hydrologie, Santé publique, Sociologie
Image

Porteur

Frédéric
Huneau
Titulaire d'un doctorat en hydrogéologie de l'Université d'Avignon (2000).
Habilité à Diriger des Recherches en 2011.
Professeur des Universités en hydrogéologie depuis 2012 à l'Université de Corse.
Hydrogéologue et hydrogéochimiste spécialiste des outils isotopiques en sciences de l'eau et de l'impact anthropique sur les hydrosystèmes méditerranéens. Il s’intéresse en particulier à la dynamique de renouvellement des ressources en eau souterraine et à l'appréciation de la pérennité des stocks hydriques.

Participants

Emilie
GAREL
Titulaire d'un doctorat en hydrogéologie de l'université d'Avignon (2010).
Maître de Conférences en hydrogéologie à l'Université de Corse depuis 2014.
Hydrogéologue et hydrogéochimiste spécialiste des traceurs environnementaux pour appréhender et quantifier les interactions entre eaux souterraines et eaux de surface au niveau d'hydrosystèmes complexes. Elle porte un intérêt particulier au rôle épurateur et protecteur de la zone non saturée et aux interactions au sein du continuum zone vadose / zone saturée avec une approche de modélisation.

Vanina
PASQUALINI
Professeur des Universités en écologie végétale, Université de Corse, membre de l'UMR CNRS SPE 6134 et l'UMS CRNS Stella-Mare 3514 ; Directrice adjointe de l'Observatoire Hommes-Milieux « Littoral méditerranéen » du CNRS et chargée du site de l’étang de Biguglia.
Mélanie
EROSTATE
Doctorante en hydrogéologie à l'Université de Corse (2016-2019)
Samuel
ROBERT
Géographe, Chargé de Recherches au CNRS section 39 "Espaces, territoires et sociétés"
Directeur de l'Observatoire Homme-Milieux "Littoral Méditerranéen" du CNRS