Porteur
Jean-Pierre Feral
Session
2017
Co-porteur(s)
Titre
CEMOCoast – Citizen Science between environmental education and monitoring of coralligenous reefs in areas affected by changing coastal uses
Résumé
CEMOCoast aims to investigate the potential of the Citizen Science (CS) in the assessment of the environmental status of Mediterranean coralligenous reefs.
Endemic bioherms built by calcifying Rhodophytes under dim-light conditions, coralligenous reefs sustain several ecosystem services, with high ecological, socio-economic and cultural value. Favourite diving spots in the Mediterranean Sea, they recently became the object of a specific CS initiative: CIGESMED for divers (http://cs.cigesmed.eu). Through the application of a specific observational protocol, CIGESMED for divers provides the collection of data about general features, specific composition and potential threats of coralligenous reefs.
The first aim of this project is to investigate whether there is a relationship between the data obtained by CS observations and the ecological status of coralligenous reefs. Once identified the descriptors that better respond to the variation of the health state of the habitat, we aim to develop simplified tools (indicators/indices) to assess coralligenous ecological status on the basis of CS observations.
The degradation of coralligenous reefs may have significant consequences from the ecological, socio-economic and cultural points of view. Therefore, an accurate monitoring is necessary for the sustainable management of the coastal areas, especially in highly anthropized zones. With this project, we intend to provide the knowledge and the methodological bases necessary to implement a CS-based monitoring network in areas (Marseille and Balagne) affected by changing coastal uses and policies.

Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • Littoral Méditerranéen
Disciplines
Image

Porteur

Jean-Pierre
Feral
DR émérite CNRS
Responsable thématique Aide à la gestion de la biodiversité et des espaces naturels, UMR 7263-IMBE

Carrière
- PhD (océanographie) 1977 – Station Biologique de Roscoff, Paris VI
- Thèse d'Etat (écophysiologie) 1985, MNHN & Paris VI
- 1978-1979 Enseignement Biologie Cellulaire, Paris XIII, CHU Créteil
- 1979-1989 CR CNRS, MNHN, Paris
- 1989-1990 CR CNRS, Observatoire Océanologique de Banyuls OOB)
- 1990-2003 DR, OOB
- 2004-2011: Directeur UMR DIMAR, Diversité, évolution et écologie fonctionnelle marine, Marseille
- 2011-2012: DR CNRS, Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie marine et continentale, IMBE, UMR 7263, Marseille.
- 2013-2018 DR émérite, UMR 7263

Recherche actuelle
Origine, maintien et érosion de la biodiversité en fonction de l'environnement et des capacités de dispersion des organismes, dans des écosystèmes marins continus et insulaires (Méditerranée, Atlantique, Océan Austral)

Références récentes
Egea E, David B, Choné T, Laurin B, Féral JP, Chenuil A 2016 Morphological and genetic analyses reveal a cryptic species complex in the echinoid Echinocardium cordatum and rule out a stabilizing selection explanation. Molecular Phylogenetics and Evolution 94(A): 207-220 doi: 10.1016/j.ympev.2015.07.023
Boissin E, Egea E, Féral JP, Chenuil A 2015 Contrasting population genetic structures among sister species sharing life history traits in Amphipholis squamata, a complex of brooding and self-reproducing species. Marine Ecology Progress Series, 539: 165-177 doi:10.3354/meps11480
Ledoux JB, Aurelle D, Bensoussan N, Marschal C, Féral JP, Garrabou J 2015 Potential for adaptive evolution at species range margins: contrasting interactions between red coral populations and their environment in a changing ocean. Ecology and Evolution; doi 10.1002/ece3.1324



Participants

Giulia
GATTI
Chercheur postdoctoral, écologie des communautés benthiques.
Thématique générale recherche : mesure de l’état écologique des habitats sous marins et étude de l’évolution des communautés benthiques en réponse aux variations environnementales. En particulière, je me concentre sur :
-étude et développement d’indicateurs/indices pour évaluer l’état écologique des habitats des fond rocheux
-étude de l’évolution sur le long-terme des communautés benthiques, via l’analyse de données historiques et la mise en place de suivi
-intégration du public dans l’observation des habitats sous marins (science participative)
2011-2014 Thèse en Sciences Environnementales Marines, Université de Gênes
2013 Doctorante invité, Centre IFREMER de Méditerranée, superviseur Stéphane Sartoretto
02/2015-11/2016 Chercheur postdoctoral : développement d’un programme de sciences participatives dans le cadre du projet CIGESMED et comparaison d’indices pour l’évaluation de l’état écologique des habitats coralligènes.
-Gatti G., Bianchi C.N., Montefalcone M., Venturini S., Diviacco G., Morri C. (2016). Observational information on a temperate reef community helps understanding the marine climate and ecosystem shift of the 1980–90s. Marine Pollution Bulletin, doi: dx.doi.org/10.1016/j.marpolbul.2016.10.022.
-Gerovasileiou V, Dailianis T, Panteri E, Michalakis N, Gatti G, et al (2016) CIGESMED for divers: Establishing a citizen science initiative for the mapping and monitoring of coralligenous assemblages in the Mediterranean Sea. Biodiversity Data Journal 4: e8692. doi: 10.3897/BDJ.4.e8692.
-Gatti G., Bianchi C. N., Morri C., Montefalcone M., Sartoretto S. (2015). Coralligenous reefs state along anthropized coasts: application and validation of the COARSE index, based on a Rapid Visual Assessment (RVA) approach. Ecological Indicators 52: 567–576. doi: x.doi.org/10.1016/j.ecolind.2014.12.026.

Laura
BARTH
Ingénieure agronome et diplômée d’un master en environnement marin, j’ai intégré l’équipe de Septentrion Environnement depuis mars 2016 en tant que chargée de mission POLARIS. Cette plateforme d’observation du milieu marin, construite par Septentrion Environnement, a été concrétisée opérationnellement en 2016. Elle est destinée à acquérir de la connaissance pour le gestionnaire par un public de plongeurs loisirs multi-niveaux de compétences. Il s’agit d’un projet pilote local de collaboration entre les acteurs du territoire marin marseillais. Elle répond aux besoins des scientifiques et des gestionnaires de démultiplier l’acquisition de données de terrain en impliquant d’avantage les plongeurs et participer ainsi à la connaissance du milieu marin pour la mise en place de mesures de gestion.
En tant que chargée de mission POLARIS, je suis responsable de son développement sur les versants techniques, scientifiques et pédagogiques. Je construis des objectifs d’observation pour des plongeurs non scientifiques. Des protocoles simplifiés sont élaborés, en collaboration avec des scientifiques et regroupés dans des supports pédagogiques permettant d’appliquer ces protocoles sur le terrain. POLARIS se positionne comme relais local de programmes de recherche souhaitant impliquer des plongeurs non scientifiques. En tant que plongeuse classée, j’anime les sorties POLARIS, auprès des participants, qui se déroulent au sein de notre club de plongée environnemental. Je coordonne les collaborations pour fédérer les acteurs du territoire. Mon champ d’action couvre toutes les étapes de développement de POLARIS, de l’intégration aux stratégies territoriales au rassemblement des données collectées, en passant par la mise en œuvre des réflexions scientifiques et pédagogiques.

Laure
THIERRY DE VILLE D'AVRAY
Laure intervient dans le projet comme expert (services écosystémiques)
Doctorante, en thèse interdisciplinaire en écologie marine et économie de l'environnement (2014-2017). La thèse a pour objet l'évaluation écologique et économique des services écosystémiques (SE) rendus par les habitats coralligènes. Durant la thèse les études réalisées concernent :
- l'identification et la définition des services écosystémiques rendus par les habitats coralligènes,
- le consentement à payer d'une population locale pour la préservation des habitats coralligènes et de leurs services,
- l'importance du coralligène pour les activités de plongée récréative et pour la pêche aux petits métiers.
Participation aux projets:
EvarCor (Evaluation des services écosystémiques fournis par les habitats Coralligènes), projet OHM Littoral méditerranéen, 2015-2016.
Communications:
-Thierry de Ville d'Avray L., Ami D., Chenuil A., David R.and Féral J.-P., 2016. Ecosystem services provided by coralligenous habitats. A step toward economic valuation. International conference on ecological sciences "SFE ecology 2016", Marseille, France, 24-28 October, Oral.
-Thierry de Ville d’Avray L., Ami D., Chenuil A., David R.and Féral J.-P., 2015. Ecosystem services of coralligenous habitats under climate change. International scientific conference "Our Future under Climate Change", Unesco, Paris, France, 7-10 juillet 2015, Poster
-Thierry de Ville d’Avray L., Ami D., Aprahamian F., Chenuil A., David R., Féral J.-P., 2015. Evaluation des services écosystémiques fournis par les habitats Coralligènes. Journée de l'OHM, Marseille, 30-31 mars 2015, Oral


Ludovic
MARTEL
Ludovic Martel intervient dans le projet à titre d'expert (politique publique, participation citoyenne)
Maitre de conférences, Classe normale, section CNU 19/74
Thématiques de recherche : Politiques publiques et sports de nature ; Sports de nature et espaces gestionnaires ; Hiérarchisation et action publique
A ce titre, il est engagé auprès des acteurs locaux. Il est Vice-président du conseil scientifique du PNR de Corse, membre du conseil de gestion du parc marin Cap Corse-Agriates et membre de la commission départementale des espaces sites et itinéraires du Conseil Départemental de Haute-Corse.
Parcours de recherche :
2007 Doctorat STAPS : politiques sportives ministérielles dédiées à des publics cibles (jeunes des quartiers populaires et personnes handicapées)
Recherche orientée sur la sociologie de l’action publique liée aux loisirs et pratiques sportives de nature. Il s’intéresse, actuellement, aux processus liés aux politiques dites participatives.
Publications majeurs :
-Martel, L (2015) « Le littoral de Balagne : représentations, usages sociaux et controverses autour d’un territoire touristique » In Juris Tourisme, n°176, juin 2015 : 33-35.
-Martel, L (2015), « Accueillir et accompagner les étudiants handicapés dans l’enseignement supérieur. Politiques publiques, politiques d’établissements et inégalités territoriales », in La Nouvelle Revue de l’Adaptation et de la Scolarisation, n°69, mars 2015 : 91-107.
-Martel, L (2014) « Les sports de nature peuvent-ils enfin ouvrir la voie d’un tourisme durable pour la montagne corse ? » In Juris tourisme, n°161, février 2014 : 35-38.