Porteur
Bernard Calas
Session
2016
Co-porteur(s)
Titre
Comment le territoire se fabrique-t-il au Sahel ?
Résumé
Le Ferlo est un territoire de 57 269 km², et situé au Nord du Sénégal. Il est caractérisé par un climat sahélien, avec 300 mm de pluie par an en moyenne (Touré, 1986). Les pasteurs peul y sont les principaux acteurs socio-économiques. Leur présence, quasi-exclusive, pourrait s'expliquer par la volonté de l’ex État colonial de maintenir une population semi-nomade encore mobile dans ses pratiques pour, entre autre, exploiter et tirer les avantages économiques qu'offrent l'élevage (Magrin, Ninot et Césaro, 2014). En 1950, plusieurs forages, distants de 30 km environ les uns des autres, ont été construits dans la Commune de Téssékéré. Ce quadrillage a été choisi sur la base de concertations entre les différents acteurs pour répondre aux besoins en eau des habitants.
Aujourd'hui, le village de Widou, dans la Commune, fait état d'un feuilleté territorial, où plusieurs découpages territoriaux se superposent: le découpage national, le découpage en petits villages, les découpages réalisé par certains projets de développement tels les parcelles de reboisement de la GMV ou encore le PAPEL avec ses unités pastorales et enfin les aires de desserte des forages. Les limites des petits villages et de ces aires de desserte ne sont pas figées, et semblent même se construire par le biais d'actants territoriaux.
L'objectif de ce projet consiste à mettre au jour les limites, floues, de ce feuilleté territorial dans la zone des villages de Téssékéré, Amali et Widou, et de mettre en évidence les différents types d'actants territoriaux existants qui structurent le territoire.
Type
Projet OHMs
OHM(s) concerné(s)
  • OHMI Téssékéré
Disciplines
Géographie
Image

Porteur

Bernard
Calas

Professeur des universités en géographie à l'université Bordeaux Montaigne. Titulaire de la Prime d'Excellence Scientifique (64 articles ou contributions ; 28 jurys de thèses dont 3 en histoire et 3 en sciences politiques et dont 4 dirigées et soutenues ; 7 thèses en cours).


Co-responsable du Master interdisciplinaire et interuniversitaire mixte Dynamique des Afriques (MIDAF), proposé conjointement par Sciences Po Bordeaux (option science politique), Université Bordeaux 3 (option géographie), Université Bordeaux IV (option droit).


Domaines et terrains de recherche


Métropolisation
Liens villes-campagnes
Chaines de coopération globales (café, roses)
Hybridation
Afrique orientale, Inde, Canada, Irlande

Participants

Margaux
Mauclaire
Actuellement doctorante en géographie à l'Université de Bordeaux 3.

Obtention du diplôme de Master en 2013.

Obtention du diplôme de Licence en 2009.

Expériences professionnelles récentes:

Cartographie de l'emprise de la Grande Muraille Verte (juin- août 2014)

Plusieurs missions de cartographie dans la Communauté Rurale de Téssékéré (août 2013- août 2014)
Publication:

2013 – Fautras, M., Mauclaire, M., Veith, B., Blanchon, D., Calas, B., « Des poissons à l'eau de rose. Objets transactionnels, territorialisations, environnement et développement en post colonie : les poissons et les roses du lac Naivasha au Kenya », in Charlely de la Masselière, B., Thibaud, B., Duvat-Magnan, V. (dir), Dynamiques rurales dans les pays du Sud. L'enjeu territorial, Presses universitaires du Mirail (PUM) [Actes des Journées de Géographie Tropicale de Toulouse, mars 200].

Sites d'études

Nom ou appellation
Description
Localisation
Pas de position sélectionnée

Liens vers métadonnées, web services, applications, projets liés, publications...

Rapports N+

Photographies, images, illustrations...

Titre
Auteur
Localisation
Pas de position sélectionnée
Description
Affichage de l'image

Pièces jointes publiques