Type
Auteur(s)
Boëtsch G., Guerci A., Gueye L. (Dir.)
Année
2012
Les plantes du Sahel
Revue/Programme
Édition
CNRS Editions, Coll. Environnements africains, Paris
Pagination
425 p.
OHM(s) concerné(s)
  • OHM Téssékéré
Numéro

Entre 1970 et 2000, les pays de la zone sahélienne ont été confrontés à un déficit pluviométrique élevé qui, associé à une forte pression anthropique, installe la zone dans un processus quasi inexorable de désertification et de pauvreté économique. Pour renverser la tendance, il devient impératif de réfléchir à l’intérêt et au rôle des espèces végétales adaptées à la sécheresse, de valoriser les produits locaux, de réhabiliter la phytothérapie et de mieux comprendre le fonctionnement des médecines traditionnelles. Peu de pays, pris individuellement, ont les moyens techniques, humains et financiers nécessaires pour faire face à ces enjeux majeurs. D’où la nécessité d’une approche solidaire, intégrée et fédératrice. Ainsi est né le projet de la Grande Muraille Verte de Dakar à Djibouti, ceinture végétale transcontinentale, traversant onze pays : Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Tchad, Soudan, Éthiopie, Érythrée, et Djibouti. Des spécialistes de l’écologie, de la botanique, de la foresterie, de la médecine, et des sciences sociales se sont rencontrés dans cet ouvrage pour mettre en valeur les savoirs issus des recherches sur les espèces végétales de la zone sahélienne et leurs usages potentiels aux services des populations locales.