Équipe chercheurs

Gilles BOËTSCH

photo boestchDirecteur de recherche au CNRS, anthropobiologiste, Gilles BOËTSCH est directeur de l’Unité mixte internationale Environnement Santé Sociétés (UMI ESS, CNRS/UCAD Dakar/UGB Saint Louis/USTTB Bamako/CNRST Ouagadougou), dont le siège est à Dakar. Il s’agit du premier laboratoire international du CNRS avec des Universités africaines. Il est également membre du conseil scientifique de l’Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS, qui lui a confié depuis juin 2010 la responsabilité de diriger l’Observatoire Hommes-Milieux International (OHMi) Tessékéré au Sénégal. L’objectif de cette structure : mesurer les impacts d’une action anthropique de grande envergure, la Grande muraille verte, sur les sociétés et les écosystèmes locaux et constituer une base de données scientifique interdisciplinaire et multi-échelle.

Gilles Boëtsch a dirigé précédemment le laboratoire de recherche Anthropologie bioculturelle (CNRS/Université de la Méditerranée/EFS Alpes Méditerranée) situé au sein de la faculté de médecine de Marseille. Tout en conservant ses intérêts scientifiques pour les recherches sur les processus adaptatifs (démographie, alimentation, croissance et vieillissement), sur la construction sociale du corps biologique, il se tourne de plus en plus vers une « écologie humaine » globale des villes africaines en regard des changements qui affectent les zones rurales. Ses recherches actuelles portent sur les populations humaines d’Afrique de l’Ouest.

Gilles Boëtsch a été président du Conseil scientifique du CNRS de 2006 à 2010.

Contact : (00221) 77 462 77 06, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Aliou GUISSE

photo aliou cisseBotaniste, professeur en écologie végétale à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Il est le directeur adjoint de l’OHMi Tessékéré. Il s’intéresse en particulier aux plantes de la GMV : critères de choix des espèces plantées, stratégies d’adaptation de ces espèces, problèmes de stockage du CO2, dynamique de plantation et accroissement de la biodiversité, exploitations économiques potentielles de la production végétale de la GMV.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Priscilla DUBOZ

priscilia dubozDocteur en anthropologie biologique, Priscilla Duboz est ingénieure de recherche au CNRS et coordinatrice de l’OHMi Téssékéré́. Après avoir analysé, dans le cadre de sa thèse, la composition populationnelle de la ville de Marseille et le don de sang, elle a examiné l’influence de l’environnement sur les populations migrantes au Sénégal depuis 2008. Elle s’intéresse depuis 2011 aux problématiques liées à la transition épidémiologique, aux interactions entre l’homme et son environnement dans le Ferlo, et au Sénégal plus généralement.

Contact : (00221) 77 527 77 17 / (0033) 06 79 65 27 45, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Jean-Luc PEIRY

JL PeiryProfesseur à l’Université Clermont Auvergne, géographe physicien, Jean-Luc PEIRY est directeur du Laboratoire de Géographie Physique et Environnementale (UMR 6042 GEOLAB, Univ. Blaise Pascal Clermont-Ferrand, Univ. de Limoges et CNRS). Ses recherches sont très largement liées à des collaborations interdisciplinaires et associent des compétences multiples du domaine des sciences de l’environnement (hydrologie, géomorphologie fluviale, sédimentologie, écologie des milieux aquatiques, landscape ecology, hydrogéologie), des sciences pour l’ingénieur (hydraulique fluviale) et des sciences de l’homme et de la société (archéologie, histoire, anthropologie). Elles portent notamment sur l’analyse de l’impact des activités humaines sur le fonctionnement des hydrosystèmes fluviaux et la restauration géomorphologique et hydrosédimentaires.

Dans le cadre de l’OHMi Tessékéré et de l’évaluation scientifique des impacts socio-environnementaux de la grande muraille verte, Jean-Luc PEIRY coordonne les programmes de recherche MICROBIOMES-GMV (2014) et MARIGOTS-GMV (2015-2016) portant respectivement sur la micro-climatologie sous le couvert boisé planté dans le cadre des opérations de l’Agence Nationale de la Grande Muraille Verte sénégalaise, et l’évaluation socio-environnementale de la ressource en eau via les mares d’hivernage en collaboration avec Agathe EUZEN, Anthropologue au CNRS. Depuis 2016, il coordonne également le Work Package 1 : "Constructing a social–ecological systems (SES) database of the GGW trajectory in Senegal" de l’ANR "Future Sahel" portée par Deborah GOFFNER (DR CNRS à l’UMI 3189 ESS).

Contact : (+33) 6 82 61 48 41, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Deborah GOFFNER

DG

Directrice de recherche au CNRS, Deborah Goffner est spécialiste en biologie végétale. Elle est responsable de l’équipe « Environnement Végétal et Société » au sein de l’UMI ESS 3189. Elle a rejoint l’OHMi Tessékéré en 2011 et depuis, elle anime des projets de recherche divers : comprendre les mécanismes adaptatifs des arbres au climat sahélien, maximiser la biodiversité des arbres plantés sur la GMV, et valoriser la production végétale aux bénéfices des populations locales. Depuis 2016, elle coordonne un projet financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR, France), « Gestion des ressources sahéliennes : approches à échelles multiples dans le contexte de la Grande Muraille Verte en Afrique », qui regroupe des chercheurs de toutes disciplines et des gestionnaires des ressources naturelles dans le contexte GMV au Sénégal.

Contact : (00221) 77 512 28 76 / (0033) 06 88 96 95 44, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.